Les jeunes diplômés préfèrent les start-ups !

Fini le rêve de rejoindre une grande entreprise dès la sortie de son université ou de son école, diplôme en poche ! Eh oui, les multinationales n’ont plus la côte auprès des jeunes qui ne pensent plus qu’à une chose : être embauchés dans une start-up. Système foncièrement différent, c’est pourtant la petite entreprise dynamique qui gagne petit à petit les cœurs des diplômés. Pourquoi ?

Startup

Des postes responsabilisant

78% des jeunes travaillant aujourd’hui dans une start-ups avancent la possibilité de grimper rapidement dans la hiérarchie et les nombreuses responsabilités liées à leur mission comme raison numéro 1 de leur choix. « Quand on rejoint une start-up, on est pas là pour compter ses heures. Nos collègues comptent sur nous et sur la bonne réalisation de nos missions. Je sens qu’on me fait confiance ! » annonce Alice, 23 ans, en stage de fin d’études en communication.

Exit les CDI ! Ce que veut la prochaine génération d’entrepreneur et de jeunes diplômés, c’est d’être flexible et prêt à relever des challenges (96%).

Pouvoir de décision et force de proposition

Un autre avantage avancé par les jeunes diplômés est celui d’être réellement intégré à l’entreprise et d’y avoir un pouvoir décisionnaire. « On est peut-être jeune, mais on a des idées ! En start-up, des gens sont là pour nous écouter et considérer nos propositions, » continue Alice.

Mais le plus important pour eux est surtout de pouvoir constater le résultat de leurs efforts (92%) et non pas d’être seulement un segment fermé dans le processus, sans pouvoir ni voir ce qui a été fait avant ni observer ce qui sera fait après. Ce que la nouvelle génération redoute est de s’ennuyer (67%) et de ne pas comprendre les tâches qu’ils doivent réaliser (54%). Cela prouve leur désir d’être multitâches et donc de toujours être en évolution, de toucher à tout et donc de développer constamment de nouvelles compétences.

Des équipes jeunes

Les modèles traditionnels et hiérarchiques, remplis de process interminables n’intéressent plus les étudiants. En corrélation avec le développement du numérique et de l’instantanéité, les jeunes ne veulent plus de barrières et désirent l’information tout de suite. En start-up, ce n’est pas un problème ! Les équipes sont jeunes, dynamiques, réactives et partagent souvent le même bureau. L’échange est direct et le vouvoiement n’existe pas.

 

Épanouissement personnel

Enfin, pour les jeunes diplômés, travailler en start-up est aussi synonyme d’épanouissement que ce soit au niveau de leurs missions (diverses, stimulantes…), de l’environnement de travail (autonomie, liberté, équipes jeunes, horaires flexibles) ou encore de la possibilité de progresser techniquement rapidement en acquérant de nouvelles compétences ! Les start-ups suivent assidument les nouvelles méthodes de management et appliquent souvent leurs conseils : bureaux aménagés, salles de sieste, salles de détente…

 

Alors, n’hésitez plus et adoptez une start-up !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *